J'entends tes pas

Publié le par Virginie

J'entends tes pas
Sans soupçonner notre réalité
Livrés à un monde violacé
J'entends le vent le long des mats
Faisant vibrer ses reflets

Illusion d'un soir
Où seul un regard
Fait renaître en nous l'essence de l'être
Pourchassés par les miroirs
Nous happant vers ses remous, afin de nous faire oublier
Ce pourquoi nous sommes
Ce vers quoi nous aspirons
Telle une soupape de sécurité, pour nous empêcher de penser
Pour nous empêcher de rêver

Malgré notre peur, nous nous unirons
A l'image de ce tout qui ne forme qu'un
Etonnant Magistère, où parfois l'on se perd
Par l'enlisement grégaire, cherchant vainement à nous faire taire.

Publié dans Echos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Les pas familiers de l'aimé, on les reconnaît entre mille.
Répondre
V
Un regard souvent suffit à se reconnaître, ici ce fut avec quelques mots...Un immense merci, cela me touche énormément
Répondre
M
les miroirs jouent un grand rôle dans tes écrits, le vent et ses reflets également. C'est plus que de simples poèmes, tout un univers poétique que tu déroules sous nos yeux au gré de tes échos. Je suis fan :-)
Répondre