Des milliers d'ombres

Publié le par Virginie

"Des milliers d'ombres marchent
Rampent et sont lasses
Elles n'ont plus de regard
Et si peu de lumière pour voir
On les a bâillonnées ce soir
Et moi, je suis là et je les regarde
Elles passent devant nous et nous ignorent
Comme si, déjà, avait retenti leur dernière heure
Elles font les mêmes gestes
Les mêmes mots viennent mourir sur leurs lèvres
Et nous restons face à elles comme elles face à nous
Jusqu'au jour où nous nous rendrons compte
Que ces ombres ne sont que la projection de notre être
Dans le miroir....
Ce soir..."

Publié dans Echos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci à vous d'être venu les découvrir.
Répondre
Y
Bonjour<br /> Merci pour ces lectures.<br /> Bonne journée
Répondre
K
ah bon, tant mieux, me voilà rassuré... je préfère ça. Bien que le texte soit joliment écrit, il est quand même porteur d'un terrible pessimisme qui eut été inquiétant si tu l'avais écrit aujourd'hui.
Répondre
V
J'ai écrit ce texte à 17 ans si j'avais pensé une seule seconde que c'était inéluctable, je ne serais plus de ce monde aujourd'hui:)<br /> Je suis tout à fait d'accord, chaque être porte en lui cette lumière, cette dimension je la comprends et je la vis chaque jour, chaque nuit. Mes textes sont parfois emprunts de noirceur mais je cherche peut-être avant tout à faire réagir même inconsciemment:)Merci en tout cas de ton commentaire
Répondre
K
ce n'est pas inéluctable... chacun de nous peut découvrir de qui le fait vivant, ce qui le tire vers le haut. Nous avons une dimension lumineuse, "invisible" à découvrir et à développer. On ne saurait réduire quelqu'un à sa seule dimension sociale ou économique... Pas besoin de rentrer dans une secte, ni de se convertir à une nouvelle religion.
Répondre